Aude Germond

Par le trou de la serrure
BANNER-EVENEMENT

L1120297

Elle a accepté de se prêter au questionnaire du Trou :

« Rentrer dans le Trou » : Vos impressions sur Le Trou ?
C’est un endroit agréable, cocoon, sous la terre, qui couvre. Je ressens cette sensation. Il est beau, bien aménagé, c’est étonnant de jouer ici. Ce n’est pas une configuration classique, il y a des chemins à prendre, c’est un lieu intéressant pour jouer. La première fois que je suis venue au Trou, j’ai eu plein d’idées, jouer à côté du puits, à côté du bar, me mettre dans des trous…

« Agrandir son trou » : Quelle est votre activité du moment ?
Mon activité du moment, c’est être ici. En ce moment, je continue à jouer, à créer, cela passe par l’écriture en gestes ou en mots, en dessins, pour plusieurs projets. Cette année, je ne suis pas seulement dans ma bulle à faire cela, j’exporte un petit peu mon savoir-faire, dans des ateliers, des cours de gestuelle…

L1120296

« Se réfugier dans un trou » : Un lieu où vous aimeriez jouer ?
Non, pas n’importe où ! Dans une commode (rires !)

« Faire son trou » : Comment voyez-vous votre carrière ?
J’ouvre plus grand les yeux pour la voir… Belle, longue, toujours avec une recherche, une profondeur à fouiller, voilà ! Et dans dix ans : dix fois mieux !

« Avoir un trou dans son emploi du temps » : une recommandation : une expo, un concert à ne pas rater ?
C’est plus compliqué… Je me suis surtout vue moi, ces derniers temps… Non, il y a de belles choses qui se font en ce moment. Au niveau musical sur Dijon, il y a des artistes musiciens, auteurs, compositeurs, qui se démènent, qui font des choses de qualités, qui se bougent pour se faire connaître, qui se fédèrent, entre eux, je trouve ça bien.

« Trou de gruyère » : Votre plat préféré ?
Plusieurs, oui. C’est difficile de choisir juste un plat. Plusieurs alors : la salade aux morilles de mon beau père, la soupe de ma grand-mère (une marmite entière), les œufs à la coque avec des petites mouillettes, et une grosse mousse au chocolat… En fait, ça fait un repas entier ! (rires).

L1120294

« Boire comme un trou » : Votre boisson préférée ?
Il y a une boisson qui est ma boisson préférée, mais je veux la garder secrète. sinon, le vin rouge : le Morais Saint-Denis, le Morgon, le Pommard…

« Habiter dans un trou » : Si vous étiez perdues sur une île déserte, qu’emportiez-vous ?
Je n’emporterais pas cette question avec moi (rires…),  je demanderais que mon ange gardien m’accompagne. 

« Trou noir » : si vous étiez Miss Monde, que changeriez vous sur cette planète?
Je ferais en sorte que les gens puissent facilement communiquer, sans forfaits accessoires… Seulement avec les lumières du cœur…

L1120298

Trou de vers :

Vous êtes vous déjà rendu sur la Lune ? Aude Germond, le temps de l’interview, me permit d’y séjourner avec elle. Huit minutes trente sept secondes, la durée est suffisante, j’étais en un autre lieu, dans un demi éveil. Dans ce semi état, je vermillonais toujours, l’esprit plaisamment grisé par un trop plein d’air euphorisant. Aude pourrait paraître fragile — il n’en est rien, elle est à paquerette de peau ! C’est déconcertant, le spectacle se prépare, et, à mesure que les secondes tournent, je me vide de mots pour m’emplir de sens. Je ne peux pas prévoir ce qui va suivre. Elle va et vient, d’un pas léger, traversant l’espace. Un oiseau aux rémiges rayées, de gala. Chut, on se tait… L’imperceptible frôlement des doigts sur la surface lisse du verre est de trop. Elle hausse des épaules… Bruissent les silences… Tout se forme, s’accidente, nous heurte à la poitrine, nous frise l’âme en secret. On en vient à attraper sa main, à se tenir au pli de son chapeau cloche, à en éprouver le vertige, sans comprendre ; soudainement, on se laisse choir du haut de cette altitude, certain de pouvoir à présent voler…

Texte de Benoit Marie Lecoin
Blog de l’auteur : benoitmarielecoin.tumblr.com

Benoit1-moustache